DAESH, monnaie de la pièce impérialiste

  • Yvan Lavallée
  • Actualité
DAESH, monnaie de la pièce impérialiste

Que ce soit hier les talibans en Afghanistan, auparavant la loge P2 en Italie, les révolutions colorées en Ukraine, Yougoslavie ou les assassinats de leaders en Afrique, de Sankara au génocide Rwandais en passant par l’assassinat de plus d’un million de communistes ou supposés tels en Indonésie, partout l’impérialisme US et ses supplétifs de l’OTAN ont semé la mort, la haine et la désespérance. La liste exhaustive en serait trop longue à établir pour ce billet.

Les méthodes utilisées par les maîtres du monde se réclamant pourtant des droits de l'homme, que ce soit la gégène dans la guerre d'Algérie, les exactions à Abou Ghraïb ou Gantanamo... et dans les prisons US, ainsi que cette idéologie du mépris de l'autre, la façon dont sont bafoués les droits élémentaires du peuple palestinien et la morgue affichée des dirigeants fasciste israéliens, donnent des idées à des fanatiques religieux, lesquels de plus sont manipulés par des états comme la Turquie, ou même les USA et d'autres.

Comme je l'ai écris dans mon texte sur le fascisme et le néo sur ce même site, le fascisme ou ses succédanés prospèrent sur les décombres des luttes révolutionnaires qui ont échoué. Les talibans, les assassinats de dirigeants révolutionnaires, les interventions militaires ont toutes eu lieu contre des forces progressistes, ce sont des défaites du mouvement d'émancipation, c'est là dessus que se sont développés DAESH, Boko Aram, et que risquent se développer des aventures fascisantes ou carrément fascistes en Europe. On est dans le no futur la défaite de l'URSS dans la guerre froide est une tragédie dont nous n'avons pas fini de faire les frais. Au niveau d'un pays comme la France, Alain Bertho dans l'Humanité du 23 novembre montre bien de quoi il retourne:

http://http://www.humanite.fr/numerique/issue/c3be6eb6-15c5-4939-98bb-6d84bd1e8914

Al Quaïda, DAESH ou autres ne sont que les produits dérivés de la situation ainsi créée. Partout et de tous temps, les forces réactionnaires ont engendré ce genre de monstre.

Je ne résiste pas ici à citer K. Marx en septembre 1857 à propos de l’insurrection Cipayes en Inde.

 

«Les outrages commis par les Cipayes révoltés en Inde sont réellement épouvantables, affreux, indicibles --- comme ceux qu'on ne s'attend à voir que dans les guerres de mutinerie, de nationalités, de races, et par-dessus tout de religion ; en un mot, comme ceux que la respectable Angleterre avait coutume d'applaudir lorsqu'ils étaient perpétrés par les Vendéens contre les « Bleus », par les guérilleros espagnols contres les Français infidèles, par les Serbes contre leurs voisins allemands et hongrois, par les Croates contre les rebelles viennois, par la garde mobile de Cavaignac ou les Décembristes de Bonaparte contre les fils et les filles de la France prolétarienne. Aussi infâme que soit la conduite des Cipayes, elle n'est que le reflet, sous une forme concentrée, de la propre conduite de l'Angleterre en Inde non seulement durant l’époque de la fondation de son Empire oriental, mais même durant les dix dernières années de sa longue domination. (…) Il existe dans l’histoire humaine quelque chose qui ressemble à la rétribution ; et c’est une règle de la rétribution historique que ses instruments soient forgés non par les offensés mais par les offenseurs eux-mêmes.»

K.Marx septembre 1857

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog