27 Mai, les résistants communistes oubliés par Macron

  • Yvan Lavallée

Résistance !

Communiqué


Le 27 mai est la journée nationale de la Résistance car date anniversaire de la création du CNR et de l'unification de la Résistance.


M. Emmanuel Macron, ci-devant Président de la République, libéral en chef, en charge des intérêts du capital s’est fendu d’un communiqué on ne peut plus hypocrite et faussaire. Alors que le Parti Communiste fut l’épine dorsale de la résistance armée en France par ses organisations O.S., FTPF, Bataillons de la jeunesse… Il est bafoué dans ce billet du président, pas même cité en tant que tel.  Les communistes ont le droit et le devoir de mourir pour la libération du peuple de France, mais n’ont le droit ni aux honneurs, ni à la place dans l’espace public afférents, en témoigne ainsi la scandaleuse affaire de la panthéonisation de résistants et résistantes sans qu’aucun communiste n’y ait été proposé ni même évoqué, Martha Desrumeaux, Marie Claude Vaillant couturier, Danielle Casanova, Olga Bancic, Guy Mocquet, Isaac Manouchian, Gabriel Péri, Dallidet, Albert Ouzoulias (alias Colonel André) le Colonel Fabien, et des milliers d’autres communistes eussent pu prétendre à la panthéonisation, mais non, il faut effacer toute trace de l’activité positive de ce Parti qui a donné à la France, non seulement ses filles et fils, mais aussi son système social, sécurité sociale gérée par les travailleurs, retraite par répartition, comités d’entreprises, médecine du travail, conventions collectives et ses services publics performants, statut démocratique de la fonction publique…
M. Macron n’hésite pas, en bon chargé d’affaires de la banque Rotschild, comme le fit Sarkozy avec Guy Moquet, à se présenter comme le continuateur de l’esprit du CNR alors que tout son programme, est celui du capital financier, casse du code du travail, casse de la sécurité sociale remise aux mains du privé sous différentes formes, casse du service public, appauvrissement de la recherche et de l’enseignement, militarisation de la vie publique, casse de la fonction publique…
On regrettera que certains maires, par ailleurs plus pointilleux, aient cru devoir lire ce texte en public lors de la commémoration du 27 mai.

Pr. Ivan Lavallée, Pupille de la Nation, FIR (Fédération Internationale des Résistants) et ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants).
Lanton le 30/05/2017

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog